Quelles sont les étapes pour ouvrir une casse auto ?

Les carcasses de voitures accidentées deviennent rapidement encombrantes aux abords des voies. Une casse auto pour les accueillir et les démonter en pièces détachées ou les détruire s’avère alors indispensable. Retrouvons les différentes étapes pour ouvrir ce centre.

Étape 1 : l’étude du marché

Comme pour l’installation de tout business, la première étape consiste à étudier le marché. Cette étape permet de maîtriser tous les contours relatifs à ce projet professionnel. De même, il assure une connaissance précise sur les différents paramètres endémiques au lieu d’implantation de la casse pour véhicule hors d’usage ou épave. Contactez des professionnels pour enlever une voiture par un épaviste gratuit dans le 92. L’étude de marché permet ainsi d’avoir une idée claire sur les forces et faiblesses présentées par le business dans votre zone.

Étape 2 : le positionnement commercial

Après avoir bien analysé les réalités relatives au démarrage de la casse automobile, il faut décider du type de structure à mettre en place. En effet, la casse peut être installée en tant qu’indépendant, en rejoignant une franchise. L’une ou l’autre des deux options présente leurs avantages et leurs inconvénients. Il faudra alors bien analyser pour faire un choix qui répond à vos attentes.

Étape 3 : le lieu d’implantation

Trouver un emplacement idéal pour installer le centre pour Véhicule hors d’usage (VHU) constitue l’étape suivante. Dans un premier temps, s’assurer de l’absence de concurrence à proximité s’avère l’attitude à adopter. Cela permet de garantir un chiffre d’affaires conséquent. Ensuite, il faut choisir un terrain assez éloigné des habitations pour éviter les gênes, mais suffisamment proche des clients et facile d’accès pour faciliter le remorquage vers le centre.

Étape 4 : choisir la structure juridique de l’entreprise

Le centre de casse pour auto peut s’installer sous diverses formes juridiques. Ce choix impacte directement plusieurs aspects de l’entreprise, le régime social et le régime fiscal. Vous avez le choix entre les différentes formes suivantes :

  • Une micro-entreprise ;
  • Une entreprise individuelle (EI) ;
  • Une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
  • Une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou une société à responsabilité limitée (SARL) ;
  • Une société par actions simplifiée (SAS) ;
  • Une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Étape 5 : les ressources nécessaires

Plusieurs ressources matérielles et humaines sont indispensables à l’installation et à la mise en service d’une casse auto. L’estimation de ces besoins permet de réaliser un bilan prévisionnel financier efficace. En termes de ressources matérielles, faire appel à des spécialistes et des expérimentés du secteur permet de faire une liste exhaustive de l’ensemble du matériel nécessaire. Il faudra également compter avec la mise du personnel de service, d’entretien, administratif et financier.

Ces différentes étapes permettent d’anticiper sur les différentes situations et d’assurer une installation efficace de votre casse auto.

A propos de l'Auteur: Gabriel

Je suis garagiste à Brest. Je tiens ce blog avec des potes :)

Vous Aimerez Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *