Comment fonctionne la prime à la conversion ?

La prime à la conversion permet de changer de véhicule à des fins écologiques et avec l’aide de l’État. C’est un pas écologique louable qui présente cependant des conditions. Découvrons-les ensemble.

Prime à la conversion, qu’est-ce que c’est ?

La prime à la conversion, ou prime à la casse, est une aide gouvernementale destinée à tous les français. Il a pour but d’acheter un véhicule moins polluant, peu importe le type de moteur et peu importe qu’il soit neuf ou pas. Mais cela n’est possible que lorsque le propriétaire choisit de livrer à la casse l’ancien véhicule polluant pour un autre plus écologique. En Hauts-de-Seine, il est possible de faire enlever une voiture par un épaviste gratuit et VHU dans le 92 en faisant appel à des professionnels.

En quoi consiste concrètement la prime ? En échange de la mise au centre VHU (Véhicules Hors d’Usage) de la vieille voiture peu écologique, vous recevez une subvention en fonction de la nouvelle voiture achetée. Par ailleurs, ne sont concernés par cette prime que les résidents français de plus de 18 ans.

Les caractéristiques de la prime

La prime à la conversion obéit à certaines caractéristiques qu’il convient de rappeler.

Processus

La prime est versée selon des étapes précises. D’abord, le dossier est enregistré par les autorités compétentes. Il est ensuite validé au bout d’un mois par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Un mail est alors envoyé au titulaire du dossier et le premier versement bancaire se fait quatre semaines plus tard. La prime ayant été révisée le 1er juillet 2021 seulement, ses anciennes conditions seront encore valables jusqu’au 30 septembre 2021.

Conditions

D’une part, la prime ne concerne que les véhicules hybrides rechargeables, les voitures à essence Crit’Air 1 et celles électriques (les deux roues à quatre roues et les véhicules utilitaires). Elle inclut en outre les véhicules en LLD (Location Longue Durée) pour au moins deux ans, ainsi que les locations avec achat LOA ou crédits-bails. À ce lot, s’ajoutent les véhicules à diesel immatriculés avant 2011 et ceux à essence immatriculés avant 2006.

D’autre part, une autre exigence est que le prix de la voiture à acheter ne doit pas dépasser les 60000 € TTC. Concernant l’émission de gaz du véhicule à acheter avec la prime, il faut qu’il émette au plus 132g/km en CO2 s’il circule depuis moins d’un semestre. S’il est d’occasion, il doit émettre au plus 137g/km. Il faut noter qu’une fois le premier versement de la prime reçu, il vous est accordé au plus 6 mois pour mettre à la casse l’ancien véhicule.

L’État a prévu, pour 2022, de baisser le taux d’émission de CO2 à 127 g/km pour être éligible et bénéficier de la prime à la conversion.

A propos de l'Auteur: Gabriel

Je suis garagiste à Brest. Je tiens ce blog avec des potes :)

Vous Aimerez Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *