18 conseils pour acheter des voitures d’occasion: le guide complet

L’achat d’une voiture d’occasion est une chance pour vous de faire une bonne affaire et d’économiser de l’argent dans le processus, mais prendre une décision éclairée n’est pas possible sans faire vos devoirs au préalable. Le guide ci-dessous comprend une liste complète des choses à faire lorsque vous vous lancez dans votre voyage d’achat de voitures d’occasion.

Planifiez votre budget

Figuring out how much you are willing to spend on a used car is the first thing you need to do, and for good reason. First of all, buying a used car opens the door to other expenses such as licensing fees, insurance, and taxes. As a rule of thumb, you should not spend more than 20 percent of your salary on a used car, especially if you have other financial responsibilities and bills to pay. You also need to decide between taking out a loan to pay for the car or paying in cash. Some people go for the first option in order to purchase a more luxurious model, others take out a loan so they won’t have to dig into their savings. Keep in mind that a used car is probably going to require maintenance and a change of tires, unlike a brand new vehicle, so be prepared to set some money aside for any hidden costs you may encounter down the road.

Fais tes recherches

C’est toujours une bonne idée de faire vos recherches avant de faire un achat, et l’achat d’une voiture d’occasion ne fait pas exception. Consacrez une partie de vos recherches à trouver les voitures les moins chères du marché et à établir des comparaisons entre elles. Par exemple, les voitures équipées de petits moteurs sont économes en carburant et certaines d’entre elles sont encore moins chères à assurer, comme la Nissan Micra. En revanche, les voitures de sport comme l’Audi R8 Spyder sont chères et coûtent une fortune en termes d’assurance. Lors de vos recherches, établissez une liste de trois ou quatre voitures qui répondent à vos critères en termes de budget, de coûts d’entretien et de tout ce qui vous vient à l’esprit.

Déterminez ce que vous voulez

Voulez-vous une voiture familiale ou quelque chose de plus élégant et sportif? Cette question n’est que la pointe de l’iceberg lorsqu’il s’agit d’acheter une voiture d’occasion, vous devez donc vous asseoir et compiler une liste détaillée à utiliser lors de votre chasse à la voiture. Peut-être avez-vous besoin d’un coffre spacieux pour vos affaires, ou peut-être que votre objectif est de posséder une voiture hybride si vous êtes éco-conscient. Réduire vos options et peindre une image plus claire de la voiture de vos rêves vous empêchera sûrement d’avoir les remords de l’acheteur dans un proche avenir.

Faites attention aux guides de tarification

Profitez des guides de tarification en ligne et utilisez-les pour calculer la valeur marchande de votre voiture potentielle. S’armer de connaissances sur le modèle vous aidera à négocier le bon prix le moment venu. En plus du prix, le guide doit inclure d’autres caractéristiques comme le type de moteur, le niveau de finition, le système de navigation et si le véhicule est à quatre roues motrices ou non. Gardez un œil sur le kilométrage car le kilométrage annuel moyen sur une voiture est d’environ 12000 miles. Le prix de toute voiture d’occasion varie en fonction de ce nombre. De plus, vérifiez les fonctionnalités supplémentaires telles que les sièges en cuir, les caméras de recul et les avertissements de collision avant, car leur présence affecte également directement le prix.

Concessionnaires vs vendeurs privés

En termes de variété, les concessionnaires ont un large choix de voitures d’occasion qui sont généralement à l’état neuf, ce qui les rend plus chères par rapport aux voitures vendues par des vendeurs privés. Les concessionnaires ont également des voitures d’occasion certifiées qui ont été inspectées et qui ont reçu une garantie limitée garantie par l’usine, et peuvent vous fournir un rapport d’historique de véhicule. Ce rapport vous donne une image complète en termes d’accidents et d’historique d’assurance ainsi que des registres d’enregistrement. Les vendeurs privés, par contre, peuvent être moins chers, mais on ne sait pas ce que vous pourriez trouver sous le capot. Le risque de se faire arnaquer augmente lorsque vous traitez avec un vendeur privé, contrairement aux concessionnaires qui ne peuvent se permettre d’être malhonnêtes grâce aux règles et réglementations de l’industrie.

Shopping en ligne

De nos jours, il est possible de tout acheter en ligne et les voitures ne font pas exception. Des sites Web tels que eBay Motors vend des voitures via des enchères en ligne et vous pouvez même filtrer votre recherche de voiture par emplacement. CarMax dispose également d’un vaste catalogue et les voitures répertoriées sont soumises à une inspection rigoureuse. D’autres sites Web tels que Craigslist ont également des voitures d’occasion qui sont vendues par des vendeurs privés, mais vous devez faire attention à qui vous choisissez de contacter. Les avantages des achats de voitures en ligne incluent des prix plus bas et la possibilité de faire des achats dans le confort de votre foyer. Certains sites Web proposent également des applications de prêt automobile qui vous permettent de calculer des scénarios potentiels de montant de prêt. L’inconvénient des achats en ligne, cependant, est qu’ils n’offrent aucune protection d’achat, vous devez donc vous méfier des escroqueries et des vendeurs malhonnêtes.

Quand acheter une voiture d’occasion

Le timing est essentiel, alors assurez-vous de consulter votre calendrier avant d’essayer d’acheter une voiture d’occasion. Pourquoi? Parce que les concessionnaires sont plus désireux de négocier et de vous proposer des forfaits attractifs fin mars, juin, septembre et décembre. La dernière semaine de décembre pour être exacte est le meilleur moment pour s’acheter un cadeau de Noël en forme de voiture. Si votre objectif est d’acheter un cabriolet d’occasion, alors l’hiver est l’occasion idéale de marchander une affaire sur un. Un autre bon moment pour acheter une voiture d’occasion est lorsque votre ville accueille un salon de l’automobile. Pendant la saison des salons automobiles, vous pouvez voir beaucoup de gens acheter de nouvelles voitures dans votre région. Ceci, à son tour, inondera le marché de véhicules d’occasion.

Les listes de contrôle vont très loin

Si vous trouvez une voiture qui coche toutes les cases en termes de modèle et de fonctionnalités, la prochaine étape logique serait de l’examiner à l’aide d’une liste de contrôle. La liste vous rappellera de tout inspecter, du moteur aux pneus. Examinez l’état général du véhicule et surveillez les voitures qui ont été impliquées dans des accidents ou des collisions dommageables. Ces voitures sont parfois difficiles à garantir et leur classification en tant que telle aura certainement une incidence sur leur valeur de revente. Les autres choses à surveiller incluent des fragments de verre brisé sous les sièges et un liquide de transmission sombre. Les listes de contrôle d’inspection de voiture sont disponibles au téléchargement en ligne gratuitement et sont un outil pratique et peu coûteux que vous pouvez utiliser avant d’engager un professionnel pour une inspection plus approfondie.

Embaucher un technicien

Les voitures qui ont été réparées après un accident ne sont pas toujours faciles à détecter et c’est à ce moment qu’un technicien professionnel vous sera utile. Heureusement, il existe des garages sur mesure qui se spécialisent dans ces types d’inspections, vous pouvez donc embaucher l’un de leurs techniciens pour inspecter la voiture d’occasion. Un bon technicien avec un sens aigu du détail détectera toute surpulvérisation ou pli de peinture dans le monocoque et découvrira également toute arnaque au pointage ou au clonage. Le pointage est utilisé pour masquer le kilométrage réel du véhicule afin de le vendre à un prix plus élevé, tandis que le clonage se fait simplement en utilisant la même plaque d’immatriculation qu’une autre voiture pour vous faire payer ses amendes pour excès de vitesse et ses contraventions de stationnement. Vous pouvez facilement éviter d’acheter une voiture clonée en vous assurant que la plaque d’immatriculation correspond au numéro d’identification du véhicule.

Mettez la main sur un rapport d’historique

Le rapport d’historique du véhicule vous fournira des informations vitales qui vous encourageront ou vous décourageront d’acheter la voiture en question. Le rapport vous donnera un aperçu de beaucoup de choses, y compris les anciens propriétaires de la voiture et son historique d’inspection et d’enregistrement. Si la voiture a changé de mains plus d’une fois et pendant une courte période de temps, ce n’est certainement pas un bon signe et cela ne peut que signifier qu’un problème de réparation difficile était le coupable. Un dossier d’émissions manquant rend la voiture une responsabilité car il est considéré comme illégal de vendre une voiture sans dossier d’émissions valide. Une sombre histoire d’émissions échouées est également indésirable, alors assurez-vous de signaler ce problème avec le concessionnaire. Enfin, le rapport devrait également divulguer le type d’environnement dans lequel la voiture a été conduite. Par exemple, était-ce une fois victime d’une tempête de neige,

Testez la voiture

Une fois l’étape ci-dessus terminée, vous pouvez continuer et essayer la voiture, mais assurez-vous que votre assurance vous couvre en premier. La durée de cet essai routier doit être d’au moins trente à quarante minutes afin que vous puissiez correctement évaluer la voiture pendant qu’elle se déplace. Vérifiez si les portes sont faciles à ouvrir et à fermer et que vous êtes à l’aise au volant. Il doit y avoir suffisamment d’espace pour la tête et les jambes pour que vous puissiez facilement entrer et sortir du véhicule. Faites tourner la voiture et éteignez la radio pour mieux écouter le moteur et les pauses. Utilisez tous vos sens pendant que vous conduisez et assurez-vous de vérifier également le système de climatisation et le système de navigation. Emmenez la voiture sur une route difficile avec de nombreux rebondissements qui mettront à l’épreuve la suspension, la transmission et les freins. Aventurez-vous sur l’autoroute pour vérifier si le véhicule a suffisamment de puissance moteur pour se fondre en douceur avec le trafic routier, et n’oubliez pas d’essayer la connectivité Bluetooth et les haut-parleurs. Enfin, choisissez une place de parking qui correspond à la taille exacte de votre garage et utilisez-la pour garer la voiture que vous souhaitez acheter. Si le véhicule est équipé deles capteurs de stationnement et une caméra de recul, utilisez-les pendant que vous garez la voiture en parallèle.

Maîtrisez l’art du marchandage

Utilisez vos recherches pour négocier une bonne affaire plutôt que de simplement serrer la main de votre vendeur et d’accepter de payer le prix total demandé. Armé de votre budget et de vos recherches, rendez-vous chez le concessionnaire et faites-leur une offre qu’ils ne peuvent refuser. L’offre d’ouverture doit être inférieure au prix maximum que vous êtes prêt à payer pour le véhicule d’occasion. Négociez lentement et éloignez-vous si nécessaire. Certains concessionnaires automobiles ont l’habitude de faire attendre les acheteurs potentiels à l’intérieur de leurs bureaux afin de les inciter à acheter la voiture. S’ils essaient de vous faire la même chose, faites savoir au vendeur que son offre n’est pas suffisante et dites-lui que vous avez l’intention de magasiner ailleurs. Visitez d’autres concessionnaires et utilisez les mêmes compétences de marchandage, et n’ayez pas peur de les jouer les uns contre les autres. C’est un excellent moyen de recevoir plusieurs offres à des prix compétitifs qui vous aideront à économiser de l’argent à long terme. Et avant de finaliser la transaction, vérifiez s’il manque des éléments tels que le pneu de secours, le manuel du véhicule ou les clés de rechange. La dernière chose dont vous avez besoin est d’acheter la voiture et de découvrir ensuite que l’un des éléments ci-dessus est manquant.

Les modules complémentaires peuvent s’additionner

Si vous manifestez un intérêt pour des fonctionnalités supplémentaires telles que des jantes en alliage ou un régulateur de vitesse, le vendeur essaiera probablement de vous vendre une voiture avec toutes les fonctionnalités supplémentaires dont vous avez besoin et plus encore. Cependant, plus de fonctionnalités équivaut à un prix plus élevé, vous devez donc peser les avantages et les coûts d’avoir un GPS ou une navigation par satellite ou un système de climatisation sophistiqué par exemple. Avez-vous vraiment besoin de tous ces ajouts coûteux? Tenez compte du fait que les ajouts ci-dessus peuvent être achetés séparément et à un prix beaucoup plus bas ailleurs. Les garanties sont également un autre exemple d’ajout que votre revendeur peut apporter gratuitement. Cet ajout particulier peut vous faire économiser environ 300 $ à 500 $ par an par rapport à son achat en dehors du concessionnaire.

Options de paiement

Payer en espèces: si vous avez suffisamment d’économies à la banque pour couvrir vos dépenses futures, il est fortement recommandé de payer en espèces pour une myriade de raisons. Tout d’abord, payer intégralement la voiture signifie que vous devenez instantanément son propriétaire, donc la revendre devient facile et sans tracas.

Payer par carte de crédit: Le problème avec les cartes de crédit est que tous les concessionnaires automobiles ne les acceptent pas et certains d’entre eux ne vous permettront de payer qu’un montant limité par carte de crédit.

Emprunter de l’argent: Si vous envisagez de demander un prêt, vous devez avoir une bonne cote de crédit pour être admissible à une offre d’intérêt de 0%. Et si vous optez pour un plan de financement, votre voiture appartiendra à la société de financement jusqu’à ce que vous finissiez de la payer en totalité. La création d’un fonds d’urgence est fortement recommandée en cas de problèmes financiers ou de baisse de revenus. Le fonds servira de plan de sauvegarde et vous aidera à payer vos dettes à temps.

Connais tes droits

Vos droits en tant que consommateur peuvent varier d’un pays à l’autre. Par exemple, selon la loi britannique sur les droits des consommateurs, vous avez droit à une réparation, un remplacement et même un remboursement si le véhicule ne répond pas à certaines normes. Si vous pouvez prouver qu’il y a un défaut avec la voiture dans les trente premiers jours à compter de la réception du véhicule, vous aurez alors droit à un remboursement complet lorsque vous le restituerez au concessionnaire. Si le commerçant n’a pas divulgué ce défaut et que vous l’avez découvert au cours des six premiers mois de possession de la voiture, cela vous rend éligible pour une réparation ou un remplacement par le concessionnaire. Enfin, si vous découvrez ce défaut au bout de six mois, vous aurez également droit à une réparation ou à un remplacement. Vous avez également le droit de refuser la voiture et de réclamer un remboursement au commerçant, ou vous pouvez le garder et recevoir une réduction de prix équitable de leur part. Cependant, si vous avez acheté votre voiture à un vendeur privé, il y a de fortes chances qu’elle vous ait été vendue «telle quelle», ce qui signifie que vous ne pourrez pas la retourner ni même demander un remboursement. Pendant ce temps, aux États-Unis, la même règle du «tel quel» s’applique, mais le niveau de protection des consommateurs en matière de voitures d’occasion n’est pas le même. Seuls sept États ont des normes minimales et des droits des consommateurs orientés vers les acheteurs de voitures d’occasion. D’autres États, comme l’Arizona par exemple, ont une loi qui couvre les propriétaires de voitures d’occasion si et seulement si un composant majeur de leur voiture d’occasion tombe en panne dans les quinze jours suivant l’achat ou si la voiture n’a parcouru que 500 miles. ce qui signifie que vous ne pourrez pas le retourner ou même demander un remboursement. Pendant ce temps, aux États-Unis, la même règle du «tel quel» s’applique, mais le niveau de protection des consommateurs en matière de voitures d’occasion n’est pas le même. Seuls sept États ont des normes minimales et des droits des consommateurs orientés vers les acheteurs de voitures d’occasion. D’autres États, comme l’Arizona par exemple, ont une loi qui couvre les propriétaires de voitures d’occasion si et seulement si un composant majeur de leur voiture d’occasion tombe en panne dans les quinze jours suivant l’achat ou si la voiture n’a parcouru que 500 miles. ce qui signifie que vous ne pourrez pas le retourner ou même demander un remboursement. Pendant ce temps, aux États-Unis, la même règle du «tel quel» s’applique, mais le niveau de protection des consommateurs en matière de voitures d’occasion n’est pas le même. Seuls sept États ont des normes minimales et des droits des consommateurs orientés vers les acheteurs de voitures d’occasion. D’autres États, comme l’Arizona par exemple, ont une loi qui couvre les propriétaires de voitures d’occasion si et seulement si un composant majeur de leur voiture d’occasion tombe en panne dans les quinze jours suivant l’achat ou si la voiture n’a parcouru que 500 miles.

Envisagez une extension de garantie

Si la voiture d’occasion que vous avez choisie a plus de quatre ans, votre vendeur vous proposera probablement une extension de garantie. Une garantie prolongée porte de nombreux noms tels que l’assurance panne mécanique et le contrat de service prolongé. Cette garantie garantit le paiement des réparations imprévues une fois que la garantie d’usine n’est plus valide. Les éléments inclus dans cette garantie varient d’un plan à l’autre, mais ils ne couvrent pas l’entretien régulier des pneus, des plaquettes de frein ou des vidanges d’huile. Des extras tels que l’assistance routière et le remorquage sont parfois inclus dans les plans qui couvrent généralement votre voiture pendant un nombre limité d’années, de kilomètres ou les deux. Certaines garanties prolongées sont couvertes par les constructeurs automobiles, ce qui rend les voitures d’occasion certifiées éligibles à cette garantie. Vous ne devez pas vous sentir obligé d’acheter une garantie prolongée par votre concessionnaire,

Assurez votre voiture d’occasion

Soyez proactif et assurez votre voiture avant de la faire tourner. La plupart des États exigent que vous ayez au moins une assurance responsabilité civile avant de vous aventurer sur la route. Avant de commencer à contacter les compagnies d’assurance pour obtenir des devis, asseyez-vous et déterminez ce dont vous avez besoin en termes de couverture pour votre voiture. Par exemple, si votre véhicule appartient à un modèle qui est populaire parmi les voleurs ou qui est plus sujet aux accidents par rapport à d’autres modèles, vous allez probablement souscrire à une assurance tous risques. L’assurance responsabilité civile est également importante et se divise en deux catégories: les dommages corporels et les dommages matériels. Chaque État, à l’exception du New Hampshire, exige au moins un niveau minimum d’assurance responsabilité civile. Quant à l’assurance tous risques,

Terminez votre paperasse

Le titre de la voiture est le document le plus important et fonctionne comme le contrat officiel entre l’acheteur et le vendeur. Il doit contenir vos signatures, une lecture du compteur kilométrique et bien sûr, le prix de vente. Le contrat comprendra également la taxe de vente de l’État, les frais de documentation et, enfin et surtout, les frais d’inscription. Le concessionnaire vous facture pour remplir le contrat et cela peut vous coûter jusqu’à 700 $ dans un état comme la Floride.

Il est fortement recommandé de remplir un acte de vente et vous pouvez facilement en télécharger une copie à partir du site Web de DMV. Une fois que vous l’avez rempli, parcourez la facture et assurez-vous que le numéro d’identification du véhicule est écrit correctement et que le kilométrage correspond à votre voiture nouvellement achetée. L’acte de vente doit également inclure le prix d’achat et la date de vente, le nom, l’adresse et la signature des deux parties, sans oublier le modèle, l’année et la marque de votre voiture d’occasion. Utilisez les documents ci-dessus pour enregistrer votre véhicule à votre nom au DMV où votre voiture nouvellement achetée devra passer le test de smog et l’inspection de sécurité du véhicule. Certains concessionnaires peuvent enregistrer la voiture pour vous, ce qui vous évitera d’avoir à vous déplacer vous-même.

Enfin, asseyez-vous et détendez-vous et assurez-vous de célébrer votre nouvel achat. Tu l’as mérité!

Gabriel

A propos de l'Auteur: Gabriel

Je suis garagiste à Brest. Je tiens ce blog avec des potes :)

Vous Aimerez Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *